En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts Pour en savoir plus et paramétrer les cookies,

cancel

Bien vieillir grâce à votre microbiote intestinal, est-ce possible ?

Préserver sa santé malgré l’avancée en âge, une problématique qui nous concerne tous. Et avec le vieillissement de la population française qui s’accélère, les scientifiques cherchent des solutions préventives pour rendre cela possible. Parmi elle se trouve l’équilibre de notre microbiote intestinal.

De récents travaux ont permis d’évaluer que l’évolution de l’espérance de vie sans incapacité était de moins en moins favorable comparé aux décennies précédentes. Une problématique de taille puisque selon l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) d’ici 50 ans, la population mondiale de plus de 60 ans doublera et représentera 22%. Une augmentation considérable puisque cette catégorie de personnes qui atteint déjà 1/4 de la population pourrait représenter 1/3 dès 2040.

Des chiffres inquiétants pris très au sérieux par les autorités de santé qui cherchent actuellement à mieux comprendre les différents processus de vieillissements cellulaires et les développements de maladies qu’ils induisent.


Que se passe-t-il dans votre organisme lorsqu’il vieillit ?


De multiples processus biologiques s’enclenchent et entraînent avec le temps, une détérioration des fonctions physiologiques. Comprenez : que tout votre corps commence à se fragiliser.

Plus précisément, le vieillissement se caractérise par 2 phénomènes :

  • L’inflammaging : l’augmentation de la concentration de marqueurs inflammatoires dans la circulation sanguine,

  • • Et l’immunosénescence, la diminution de l´immunité.

Et votre microbiote intestinal n’est pas épargné par le temps qui passe. Avec l’âge, la qualité et la quantité des micro-organismes qui habitent votre intestin se dégradent. C’est ce que l’on appelle la dysbiose de la personne âgée qui se caractérise par :

  • • Une baisse du nombre d'espèces bénéfiques,

  • • Une faible diversité microbienne,

  • • Une augmentation de groupes bactériens potentiellement nocifs (tels que streptocoques, staphylocoques, entérocoques et entérobactéries),

  • • Et une diminution des bifidobactéries.

En résumé, votre état de santé général se détériore et le corps présente de plus en plus de signes de fragilité.


Le rôle de votre microbiote intestinal sur le vieillissement


Votre microbiote et votre barrière intestinale vont jouer un rôle protecteur essentiel afin de préserver votre organisme car ils interviennent dans l’immunosénescence et l´inflammaging.

Votre microbiote intestinal va notamment participer au maintien d’une bonne perméabilité de la muqueuse intestinale. Et son rôle est capital : c’est elle qui empêche l’entrée d’agents toxiques dans votre organisme, liés au développement de l´inflammation et à la dérégulation du système immunitaire

Votre microbiote intestinal va également permettre le maintien de la couche de mucus qui tapisse la muqueuse intestinale. Plusieurs recherches faites sur des rongeurs ont mis en évidence qu’une diminution de la couche de mucus chez les souris âgées induit une activation du système immunitaire.

Ces travaux posent ainsi la base des effets d’une modification du microbiote dans l’immunosénescence et l’inflammaging. Or ces altérations provoquent de nombreux troubles dans tout votre organisme, y compris dans votre cerveau. Les scientifiques ont constaté que l’inflammation due au syndrome d’hyperperméabilité intestinal (leaky gut) augmente les risques de nervosité et de dépression, ce qui peut modifier les performances d'apprentissage et de mémoire.


Microbiote intestinal, la clé pour bien vieillir ?


Aussi surprenant que cela puisse paraître, un rééquilibrage de votre microbiote pourrait favoriser une amélioration de votre santé y compris lorsqu’elle est altérée à cause de l’âge.

Des résultats probants ont été observés chez un petit poisson, le killy turquoise. Les chercheurs du laboratoire Dario Valenzano ont démontré qu’il suffisait de « transplanter » les matières fécales de jeunes poissons dans l’intestin de poissons âgés pour allonger leur espérance de vie et accroître leur vigueur.

Autre expérience, cette fois chez des rongeurs, les scientifiques ont aussi observé un renforcement du système immunitaire intestinal après la « greffe fécale » de jeunes souris vers des plus âgées. Une découverte encourageante qui pourrait corriger en partie le déclin des défenses immunitaires lié au vieillissement.

Si d’autres études sont nécessaires afin de mieux comprendre comment une modification du microbiote pourrait nous aider à mieux vieillir, ces résultats restent très prometteurs. Ils permettent déjà d’établir des pistes sérieuses comme la transplantation fécale, l’utilisation des probiotiques ou encore l’importance de notre alimentation pour préserver notre santé tout au long de notre vie.

Sources


1. Rebeca Martin Rosique, Philippe Langella, Jean-Marc Chatel. Microbiote et vieillissement.. Innova- tions Agronomiques, INRA, 2018, 65, pp.55-66. 10.15454/1.5408037408173704E12. hal-01899850
2. Claesson MJ, Cusack S, O'Sullivan O, Greene-Diniz R, de Weerd H, Flannery E, Marchesi JR, Falush D, Dinan T, Fitzgerald G, Stanton C, van Sinderen D, O'Connor M, Harnedy N, O'Connor K, Henry C, O'Mahony D, Fitzgerald AP, Shanahan F, Twomey C, Hill C, Ross RP, O'Toole PW, 2010. Composition, variability, and temporal stability of the intestinal microbiota of the elderly. Proc Natl Acad Sci U S A;108:4586-91.
3. Claesson MJ et al. 2012. Gut microbiota composition correlates with diet and health in the elderly. Nature;488:178-84.
4. Stebegg, M., Silva-Cayetano, A., Innocentin, S. et al. Heterochronic faecal transplantation boosts gut germinal centres in aged mice. Nat Commun 10, 2443 (2019). https://doi.org/10.1038/s41467-019-10430-7

Partager ce contenu